<< Previous Next >>

Insect flower


Insect flower
Photo Information
Copyright: Lily Beth Lauro Lillo (lilito) (51)
Genre: Plants
Medium: Color
Date Taken: 2010-04-15
Categories: Flowers
Camera: Canon EOS 450D, Canon EF-S 18-55 mm, +2 macro filter
Exposure: f/10.0, 1/320 seconds
More Photo Info: [view]
Photo Version: Original Version
Date Submitted: 2010-04-16 1:05
Viewed: 2942
Points: 2
[Note Guidelines] Photographer's Note
Le genre Ophrys est un genre d'orchidées (famille des Orchidaceae) terrestres euraméditerranéennes répandu du sud de la Scandinavie à l'Afrique du Nord et à la Mer Caspienne.
Ce sont des plantes présentant 2 ou 3 tubercules, des feuilles en rosette basale et une hampe florale en général pauciflore. Les fleurs ont les sépales et les pétales latéraux étalés. Le labelle est sans éperon, plus ou moins entier, muni à la fois d'une pilosité importante et d'une zone glabre appelée macule. C'est sans doute cette pilosité qui a valu son nom au genre, le mot ophrus signifiant en grec « sourcil ».
La particularité la plus remarquable dans ce genre est constituée par les relations qui se sont développées avec les insectes et en particulier différentes espèces d'abeilles sauvages. Le labelle des Ophrys imitant un corps d'hyménoptère (exceptionnellement de coléoptère) provoque de furieuses pseudocopulations de la part des mâles attirés en plus par des substances émises par les Ophrys évoquant des phéromones sexuelles de la femelle correspondante.
Suivant les espèces, on a une pollinisation céphalique (le mâle emportant les pollinies collées sur la tête) ou une pollinisation abdominale quand la pseudocopulation se fait dans la position inverse (exceptionnellement en position latérale !). Ce mécanisme est très précis et explique la radiation évolutive rencontrée dans ce genre. Il existe en effet environ 150 à 300 espèces et sous-espèces d'ophrys sur leur aire de répartition.
Certains orchidologues belges influents (Devillers-Terschuren, Delforge) classent ces espèces en une vingtaine ou trentaine de groupes empiriques de définition partiale (la plupart étant supposés monophylétiques). D'autres orchidologues en restent à définir 6 à 12 sections (ou sous-sections), englobant parfois plusieurs de ces groupes. Sur les bases de travaux phylogénétiques les plus récents, seules 6 à 8 sections pourraient être objectivement reconnues.


Only registered TrekNature members may rate photo notes.
Add Critique [Critiquing Guidelines] 
Only registered TrekNature members may write critiques.
Discussions
None
You must be logged in to start a discussion.

Critiques [Translate]

Hola Lily

Gracias por tu comentario.

Realmente esta orquidea es fantastica y has sabido sacarle provecho con esta fotografía. Felicidades por esta macro tan buena.

Un saludo Antonio

Calibration Check
















0123456789ABCDEF