<< Previous Next >>

Trillium


Trillium
Photo Information
Copyright: Josee Laneuville (Lagrifajo) Silver Star Critiquer/Silver Note Writer [C: 32 W: 1 N: 44] (296)
Genre: Plants
Medium: Color
Date Taken: 2005-05-21
Categories: Flowers
Camera: Nikon Coolpix 4100
Photo Version: Original Version
Date Submitted: 2005-06-14 19:39
Viewed: 3786
Points: 4
[Note Guidelines] Photographer's Note [French]
Plante printanière; tige charnue; feuilles au nombre de trois, rassemblées vers le sommet de la tige, nervées; fleur solitaire à trois sépales vert et trois pétales; pétales rouges, verts, blancs ou blanc et rose selon l'espèce. Étamines et pistils très apparents.
Poussent dans les bois feuillus comme les érablières, souvent en colonies. Fleurit dès le début du mois de mai.

Indigène en Amérique et en Asie.

Leur croissance est très lente, exigeant parfois jusqu'à dix ans avant la première floraison. «Ne pas cueillir, ni transplanter, ni modifier l'habitat.», avertit Gisèle Lamoureux.1 Comme ils sont vivaces, vous retrouverez les trilles au même endroit l'année suivante.

«Le genre est étroitement allié au genre Paris de l'Eurasie. (...)
Un certain nombre d'espèces, dont au moins deux des nôtres (T. erectum, T. grandiflorum) sont très instables, en ce sens qu'elles sont sujettes à des mutations extraordinaires, à de nombreuses anomalies phyllotaxiques ou allomorphiques. Ces anomalies se manifestent en diverses directions: tendance à la tétramérie (convergence vers le genre Paris) ou a une 5-6-mérie parfaite ou partielle, augmentation du nombre des pièces dans les divers verticilles foliaires ou floraux, pluralité des verticilles foliaires, phyllodie, staminodie, etc. Ces variations se reproduisent d'année en année sur le même rhizome et quelques-unes d'entre elles sont probablement héréditaires et d'origine germinale.»2

Usage médical:

«Âcre et amer, [le trille] provoque des vomissements (...); à forte dose, il entraîne la mort rapide de souris de laboratire. Usage domestique à proscrire.»3

«Le rhizome des Trillium présente une saveur rappelant celle des plantes qui contiennent de la saponine. Il contient un glucoside analogue a celui du Paris européen. Ce dernier faisait autrefois partie des philtres, la croyance populaire voulant qu'il provoque des idées érotiques. Les propriétés physiologiques du glucoside des Trillium ne paraissent pas avoir été spécialement étudiées. On sait seulement que les Indiens de l'Amérique employaient ces plantes en cataplasmes sur les tumeurs et les ulcères, sans doute a cause d'une action dépressive sur le système nerveux. On leur attribue aussi d'hypothétiques propriétés émétiques et emménagogues.»4

Le trille blanc est l'emblème floral de l'Ontario.

Notes
1. Gisèle Lamoureux, Flore printanière. (Collaboration à la photographie:R.Larose).Fleurbec éditeur, Saint-Henri-de-Lévis, Québec.2002, p.50
2. frère Marie-Victorin, La Flore laurentienne, Les Presses de l'Université de Montréal, Montréal, 1964, p.644
3. Gisèle Lamoureux, op.cit., p.50
4. frère Marie-Victorin, op. cit., p.644

Ref: http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Trille


Only registered TrekNature members may rate photo notes.
Add Critique [Critiquing Guidelines] 
Only registered TrekNature members may write critiques.
Discussions
ThreadThread Starter Messages Updated
To Luc: Merci !Lagrifajo 1 06-16 19:13
You must be logged in to start a discussion.

Critiques [Translate]

  • Great 
  • Luc Gold Star Critiquer/Gold Star Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 1835 W: 301 N: 4287] (14767)
  • [2005-06-15 22:07]
  • [+]

Hello Josée.
Personal assessment of the photo: good.
Good visual impact.
Aptness of the photo for the site: excellent.
Personal assessment of the note: complete.
Thank you very much for sharing.

Wow les belles couleurs! C'est très bien réussi.

Calibration Check
















0123456789ABCDEF