<< Previous Next >>

Marmot


Marmot
Photo Information
Copyright: Joseph Simard (jossim) Gold Star Critiquer/Gold Note Writer [C: 1538 W: 5 N: 2240] (12636)
Genre: Animals
Medium: Color
Date Taken: 2006-06-10
Categories: Mammals
Camera: Nikon D300, AF-S VR Zoom-NikkorED 70-200mm f/2.8G IF
Exposure: f/6.3, 1/800 seconds
More Photo Info: [view]
Photo Version: Original Version
Date Submitted: 2010-10-25 6:54
Viewed: 3528
Points: 6
[Note Guidelines] Photographer's Note
La marmotte commune

Cet animal :
est parfois entièrement noire ou entièrement blanche
est l’un des plus gros animaux du Canada à hiberner véritablement et fait l’objet de nombreuses recherches d’ordre médical
passe le plus clair de son temps à manger et à se chauffer au soleil lorsqu’elle n’est ni en hibernation ni en train de soigner ses petits
est le principal mammifère fouisseur dans une grande partie de l’Est de l’Amérique du Nord ainsi que dans certaines régions de l’Ouest, et plusieurs animaux utilisent ses terriers





Description Haut de la page

La marmotte commune (Marmota monax), connue aussi sous le nom de siffleux, est un mammifère appartenant à l’ordre des rongeurs Rodentia, qui comprend entre autres les écureuils, les chiens de prairie, les tamias et les suisses. Au sein de ce groupe, la marmotte commune est considérée comme un membre du sous-groupe des marmottes.

Parmi les rongeurs de l’Amérique du Nord, seuls les castors et les porcs-épics sont plus gros que la marmotte. Petit animal trapu à tête aplatie, la marmotte commune pèse de 2 à 4 kg, parfois plus en automne, et mesure de 40 à 65 cm de longueur totale, y compris une courte queue touffue d’environ 15 cm de longueur. La couleur de la fourrure, variable d’une région ou d’un animal à l’autre, va du brun jaunâtre au brun foncé rougeâtre, le brun moyen étant cependant la teinte la plus courante. Son aspect généralement grisonnant lui vient de la teinte plus pâle de l’extrémité des poils. Le pelage du ventre est généralement de couleur paille et les pieds sont noirs.

Certains individus sont atteints de mélanisme ou d’albinisme. Dans le premier cas, ils sont complètement noirs; dans le second, ils sont blancs avec des yeux dépourvus de pigmentation et dont la nuance rosée est due aux vaisseaux sanguins superficiels. À cause de leur blancheur éclatante, les albinos sont une proie facile pour leurs ennemis.

Animal fouisseur, la marmotte commune est dotée de pattes fortes et robustes munies de griffes vigoureuses. Elle creuse surtout avec les pattes de devant, armées de quatre griffes particulièrement développées, tandis que les pattes de derrière ont cinq griffes ordinaires. Pour échapper à ses ennemis, elle plonge dans son terrier, en raison probablement de sa vitesse maximale qui n’atteint que 15 km/h.

Une espèce apparentée, la marmotte des Rocheuses, vit dans les montagnes de l’Ouest de l’Amérique du Nord, depuis les États de Washington, de l’Idaho et du Montana vers le nord jusqu’au Yukon et en Alaska. Elle habite la toundra, les prairies alpines et les versants d’éboulis des hautes montagnes. Deux autres marmottes, étroitement apparentées à la marmotte des Rocheuses, mais d’une couleur différente, ne se trouvent que sur les hauteurs de l’île de Vancouver et de la presqu’île Olympic. La marmotte à ventre jaune, que l’on rencontre dans les États de la Californie, du Texas et du Nouveau-Mexique jusqu’en Colombie-Britannique ainsi que dans le Sud-Ouest de l’Alberta, est une autre espèce apparentée à la marmotte commune. Alors que la marmotte commune est brunâtre, cette cousine de taille légèrement plus petite est de couleur plutôt jaunâtre; elle se plaît dans les hauteurs (plus de 3 000 m) et les endroits rocheux mais on la retrouve aussi sur les terres agricoles des contreforts et des vallées.

Les scientifiques distinguent jusqu’à neuf variétés ou sous-espèces de marmottes, en se fondant sur de légères différences de couleur et de forme crânienne.

Signes et sons

Hors de son terrier, la marmotte semble constamment sur le qui-vive et elle émet un sifflement strident d’alerte quand elle flaire un danger. Quand elle se bat, qu’elle est gravement blessée ou qu’elle est capturée par un ennemi, elle lance un cri perçant. Elle produit aussi un son en grinçant des dents et peut également émettre des aboiements sourds, dont on ignore la signification.



Habitat et habitudes Haut de la page

La marmotte commune cherche à éviter les régions humides ou marécageuses. Elle préfère les espaces découverts comme les champs, les clairières, les forêts clairsemées et les pentes rocheuses. Elle creuse généralement son terrier dans des terrains où elle peut se nourrir de graminées en abondance et d’autres plantes courtes. Elle évite généralement les lieux humides ou marécageux.

En été, son terrier est souvent au milieu de pâturages ou de prairies; en hiver seulement, elle peut loger dans les bosquets ou les broussailles. Le terrier d’hiver, qu’il soit isolé ou relié au réseau familial principal, est ordinairement assez profond pour se situer sous le niveau du gel.

Le terrier comporte habituellement une entrée principale, un ou plusieurs trous de guet pour renforcer la sécurité, ainsi qu’une salle de toilettes et un nid dans des zones différentes. Le nid, qui sert à la fois au repos, à l’hibernation et à l’élevage des petits, est tapissé d’herbes sèches et mesure ordinairement 45 cm de largeur et plus de 30 cm de hauteur.

Hors des périodes d’hibernation ou de soins des petits, la marmotte commune passe le plus clair de son temps à manger et à se chauffer au soleil. Elle adore se prélasser sur la terre chaude, sur un rocher lisse ou sur une branche basse. Toutefois, elle ne grimpe pas très haut, ni très souvent dans les arbres.

Vers la fin de l’été, à l’approche de l’hibernation (long sommeil hivernal), la marmotte commune engraisse énormément. Elle se terre dès l’arrivée du gel, les adultes d’abord, les jeunes ayant sans doute besoin d’un peu plus de temps pour amasser suffisamment de graisse pour tout l’hiver. L’hibernation des premiers adultes commence à la fin de septembre, et en octobre, toutes les marmottes se sont terrées.

L’hibernation est une sorte de profond sommeil comateux. Toutes les fonctions du corps sont grandement ralenties de sorte que la graisse accumulée suffit à nourrir l’animal pendant tout l’hiver. Sa température peut s’abaisser jusqu’à 3 °C (juste au-dessus du point de congélation), et les pulsations du cœur peuvent passer du rythme normal de 80 à seulement quatre ou cinq battements par minute. Le rythme respiratoire diminue et la consommation d’oxygène est par conséquent très réduite. Quand l’animal sort du terrier au printemps, il a encore une certaine quantité de graisse qui lui est nécessaire. En effet, en mars, la nourriture est rare. La marmotte peut même se frayer un chemin dans la neige pour rejoindre la lumière du jour. Plusieurs semaines peuvent s’écouler avant la fonte complète des neiges et l’émergence de nouvelles pousses de plantes fraîches. .

Comme elle est parmi les plus gros animaux du Canada à hiberner véritablement, la marmotte commune fait l’objet de nombreuses recherches d’ordre médical. Les scientifiques étudient son aptitude à abaisser la température de son corps, à diminuer son rythme cardiaque et à réduire sa consommation d’oxygène.

jhm, CeltickRanger, Pitoncle has marked this note useful
Only registered TrekNature members may rate photo notes.
Add Critique [Critiquing Guidelines] 
Only registered TrekNature members may write critiques.
Discussions
None
You must be logged in to start a discussion.

Critiques [Translate]

  • Great 
  • jhm Gold Star Critiquer/Gold Note Writer [C: 893 W: 0 N: 507] (1853)
  • [2010-10-25 9:06]

Hello Joseph,

Not one, but four wonderful Marmots together.
Here find we no marmots, all completely eradicated.
Nice sharpness and clarity with his wonderful pelisse, good composition, nice presentation too. TFS.

Best regards,
John

bonjour Joseph

dans cette photo j'aime le POV bas qui est à la hauteur des sujets,
avec une belle lumière, excellent focus netteté et détails, TFS

Asbed

Very nice shot Joseph. I love the way the DOF makes the backround look filed. It really puts the image over the top. TFS Trevor

Bonjour Joseph,
Agréable publication valorisant bien les sujets sous un bon angle de prise de vue et une excellente profondeur de champ.
A bientôt sur TN pour de nouvelles aventures.
Gérard

Calibration Check
















0123456789ABCDEF